Accueil » Actualités » L’accès au Musée Paul Belmondo signalé par un trompe l’œil gigantesque

L’accès au Musée Paul Belmondo signalé par un trompe l’œil gigantesque

L’artiste Catherine Feff, pionnière des bâches peintes figuratives et muraliste reconnue, a fait disparaitre un mur de 200 m2 de surface sous une fresque en trompe l’œil gigantesque, afin de renforcer la visibilité du Musée Paul Belmondo à Boulogne-Billancourt. Démarré début juillet, le chantier a nécessité l’intervention, de 4 personnes, dont 2 peintres en bâtiment, pour venir à bout, au rouleau et au pinceau, de la façade de l’immeuble. Pour créer cette œuvre urbaine, Catherine Feff et ses équipes se sont inspirées d’architectures du XVIIIème siècle en y intégrant 4 sculptures choisies avec soin dans le travail de Paul Belmondo exposé au Musée. Ils ont usé de précision et d’astuce jusqu’au camouflage d’un local électrique qui s’intègre et participe au décor. L’élan directionnel est quant à lui impulsé par la grâce de « La Femme en marche » comme une invitation jusqu’aux portes du Musée.

De nombreux tests et l’expérience d’autres chantiers ont permis de choisir une peinture écologique, sans odeur et résistant à l’humidité tout en offrant une finition artistique optimale. Sept plages de couleurs issues de la gamme Elastryl satin de Tollens ont été sélectionnées pour réaliser les surfaces de fond et les aspects secondaires, dessin de fenêtres, de statues, de plantes vertes. Les équipes de Tollens ont également préconisé les enduits et fixateurs pour reboucher les fissures et les creux de la façade de l’immeuble. D’une hauteur allant jusqu’à 15 m, elle présentait une granulosité notable.

Photo : Catherine Feff

Voir aussi

Maintien de façades classées

Plutôt que rassembler ses bureaux dans un bâtiment totalement neuf, Banque Populaire Alsace Lorraine a …