Accueil » Actualités » Démarrage des travaux de restauration de l’Hôtel de la Marine

Démarrage des travaux de restauration de l’Hôtel de la Marine

Le Centre des monuments nationaux, chargé de la gestion de l’Hôtel de la Marine depuis le départ de l’Etat-major de la Marine en décembre 2015, lance les travaux de restauration et d’aménagement qui permettront de l’ouvrir au public. Les parcours et les activités proposées, feront place aussi bien à la découverte patrimoniale qu’à celle de la gastronomie et de l’art de vivre. Le public pourra découvrir l’Hôtel de la Marine restauré et son offre culturelle à la fin de l’année 2019. Tout en respectant la composition du bâtiment et les apports des occupants successifs, le Centre des monuments nationaux s’est donné pour objectif, dans la mesure du possible, de retrouver la distribution des espaces du Le Garde-meuble de la couronne de 1774 ainsi que les décors intérieurs du XVIIIe siècle qui pourraient subsister. Afin de mieux mettre en valeur l’édifice et se rapprocher de son état d’origine, les grilles de défense des menuiseries du rez-de-chaussée et de l’entresol des façades extérieures et des façades sur les cours arrière seront déposées et leurs fenêtres à petits carreaux seront restituées, tandis que la galerie de la cour d’honneur sera débarrassée des locaux qui l’occupent actuellement. Les appartements de Thierry de Ville d’Avray, dont la distribution d’origine a été conservée, ainsi que la plupart des décors, seront restitués dans un état au plus proche de celui qu’a connu l’intendant au XVIIIe siècle, d’après les inventaires d’époque. Le décor du XVIIIe siècle en faux marbre et pierres appareillées de l’escalier qui y mène sera dégagé et restauré. Les sondages effectués dans les appartements de Madame Thierry de Ville d’Avray à l’entresol, dont le riche décor est décrit dans les inventaires, confirment la possibilité d’y retrouver un ensemble bien conservé de décors. Le parti définitif ne pourra être fixé qu’après que tous les éléments modernes auront été supprimés et que les éléments subsistants auront été dégagés et répertoriés. Le décor et la distribution des salles d’apparat, hérités des aménagements effectués au XIXe siècle par la Marine, seront conservés dans cet état. Restaurées lors d’une campagne récente, ces pièces ne feront l’objet que de légères interventions (comme le remplacement des rideaux). Le bureau du chef d’Etat-major ayant été plusieurs fois remanié au cours de l’histoire, il sera conservé dans sa présentation actuelle. Une partie des bureaux proposés à la location sera aménagée dans les anciens appartements des employés du Garde-meuble. Certains de ces appartements, situés dans les pavillons donnant sur la place de la Concorde, sont des lieux à haute valeur patrimoniale qui conservent encore leur lambris, dessus de portes, cheminées, parquet Versailles etc. C’est pourquoi l’aménagement de ces bureaux devra s’adapter à ces anciens appartements, sans détruire les cloisons d’origine, en respectant les enfilades de pièces, les petites garde-robes encore en place, et en recomposant quelques circulations modifiées par la Marine au XIXe siècle. Ces bureaux feront l’objet d’une restauration des décors selon les inventaires et les résultats des sondages. Un cahier des charges rigoureux sera imposé aux locataires afin de garantir la préservation de ce patrimoine. Une restauration en trois étapes Le Centre des monuments nationaux assure la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble des travaux de restauration de l’Hôtel de la Marine, sous la maîtrise d’œuvre globale de M. Christophe Bottineau, architecte en chef des monuments historiques. Cette campagne comporte trois grandes opérations. La première, qui vient de commencer et durera 18 mois environ, consiste en la restauration des façades et des couvertures de l’Hôtel. Celle-ci inclut les façades sur rues et sur cours, les menuiseries, les sculptures et les couvertures. A partir du mois de juin 2017, commencera en parallèle un chantier de près d’un an qui visera à supprimer de nombreux éléments modernes à l’intérieur de l’Hôtel. Ainsi les faux plafonds, doublages, planchers techniques, cloisons, mezzanines et doubles fenêtres seront déposés et les installations techniques, notamment dans les cours arrière, seront curées. La dépollution (amiante, peintures et plomb) est aussi prévue. La restauration des cours et des intérieurs débutera en mai 2018 et durera jusqu’en fin d’année 2019. Ces travaux seront réalisés pour permettre l’ouverture au public des cours, des espaces de visite et d’animation et afin de préparer les aménagements des espaces de valorisation de la gastronomie et des bureaux. Ils s’attacheront notamment à restituer les volumes d’origine et à conserver la distribution, en particulier celle des appartements. Des aménagements seront opérés pour permettre l’accessibilité des espaces aux personnes à mobilité réduite, dans le respect de la conservation de ce lieu historique. Afin de faciliter l’accueil des publics, la cour de l’intendant, du côté de la rue Saint-Florentin, sera couverte par une verrière afin d’abriter, en dessous, un espace d’accueil, de présentation et d’orientation des visiteurs. Cette couverture vitrée de 330 m2, située entre le 2e et le 3e étage, c’est-à-dire à la limite de l’étage ajouté au XIXe siècle, ferait l’objet d’une étude architecturale particulièrement soignée afin de restituer le volume initial de la cour. Photo : Jean-Pierre Delagarde – Centre des monuments nationaux

Voir aussi

Réouverture de l’Opéra Comique

L’Opéra Comique réouvrira ses portes au public le 26 avril prochain à l’issue de 20 …